Avant de peindre une surface, il faut d’abord procéder à l’opération de dégraissage, la rendre propre. Cela va permettre à la peinture de finition de bien s’y infiltrer et de résister durablement aux aléas du temps. Mais, comment réaliser efficacement l’opération, quand on sait que certaines surfaces présentent de petites anomalies ? Fentes par ici, peinture abîmée par là. Ces simples astuces avec des produits testés vous permettront de redonner à votre support, sa nature d’origine.

Dégraisser une surface pour faciliter la peinture

L’utilisation d’un dégraissant avant peinture est un procédé non obligatoire, mais très recommandé quand on veut que l’enduit produise l’effet escompté. Ainsi, une bonne manière de commencer, c’est d’utiliser une lessive décapante comme dégraissant. À l’aide de gants et d’une éponge, frottez soigneusement la surface. Enfin, utilisez l’eau claire pour rincer afin d’éliminer les déchets retirés et neutraliser l’effet de la lessive.
Votre surface étant alors sèche, tous les niveaux incompatibles doivent être éliminés. Servez-vous alors d’une spatule qui supporte d’ailleurs toutes les surfaces planes. Aussi, en utilisant un triangle, vous allez devoir ponctuer facilement les enduits et les vieilles peintures détachés par endroit. Les bords tranchants de l’outil vous serviront à gratter convenablement.
Enfin, vous avez bouclé les premières interventions. Maintenant, place à l’utilisation du plâtre pour combler en une seule passe les fissures rebelles. Comptez à cet effet, entre 3 et 10 mm d’épaisseur pour l’enduit de rebouchage dont vous allez vous servir. Tout étant rebouché, il ne vous reste qu’à passer l’enduit de lissage pour obtenir un fond harmonieux et irréprochable.

Neutralisant ciment : une méthode simple mais efficace

Le traitement de surface avant la peinture permet de traiter le support à 80 %. C’est ce travail que le décapant sol et le neutralisant ciment abattent.
Ainsi, si l’on souhaite que l’enduit s’affirme bien sur le sol, il s’avère important de neutraliser ce dernier avec le neutralisant ciment. Aussi, en cas de béton, le neutralisant va épouser ses pores et permettre à la peinture de pénétrer tout au fond de la dalle. Une méthode qui facilite une adhésion adéquate de la résine de sol dans le processus. Son principal objectif est de supprimer sur les sols en béton les poussières de ciment, les graisses et les huiles. Fait comme ça, le revêtement ne peut que s’accrocher solidement à la surface. Les conditions à respecter, c’est de mélanger le produit avec l’eau chaude et toujours veiller à verser le neutralisant dans l’eau et non le contraire. Votre sécurité en dépend.

Dégraissant sol, dérochant galva : deux solutions pratiques de dégraissage

Le dégraissant de sol facilite l’adhésion parfaite de la peinture sur la surface. Il est conseillé de rincer soigneusement le support lors de l’opération. Comme tout support, avant d’appliquer le produit, prendre soin d’enlever toutes les tâches, les impuretés et les résidus issus de la matière. En se servant juste d’une serviette, d’une auto-laveuse ou d’un lave-pont, vous allez dégraisser tranquillement le support. Vous pouvez aussi vous servir d’un balai brosse pour le faire.
Quant au dérochant galva, il permet le traitement de surface avant la peinture en éliminant les traces de rouilles sur le fer ou sur l’acier. Il désoxyde l’aluminium et ses alliages et neutralise le dépôt de tartre. Composé de tensioactifs, d’acide phosphorique et d’agents de dérochage spécifiques, ce dérochant neutralise totalement la corrosion pour qu’elle ne refasse plus surface. Pour faciliter son utilisation, il est recommandé de ne pas le diluer. En outre, servez-vous d’une éponge, d’un chiffon ou d’une brosse pour l’occasion.

Par ailleurs, d’autres méthodes tels que les décapants naturels ou le décapant peinture sont de bonnes alternatives aux méthodes définies. En utilisant l’une de ces techniques, préparer une surface avant de peindre ne sera plus un souci.